Passer son permis B grâce aux heures CPF, c’est possible !

Sources : http://www.uniformation.fr

tout salarié peut financer son permis de conduire B au moyen de son compte personnel de formation (CPF) sous certaines conditions présentées ci-dessous.

Qui peut financer son permis de conduire grâce à ses heures CPF ?

Les salariés ou demandeurs d’emploi qui ont acquis des heures au titre du compte personnel de formation (CPF), pour lesquels l’obtention du permis B doit contribuer à la réalisation d’un projet professionnel ou favoriser la sécurisation du parcours professionnel, sous les conditions suivantes :

  • La formation devra être organisée par une école de conduite agréée et ayant la qualité d’organisme de formation ; Pour trouver une auto-école « éligible CPF » répondant à ces exigences, vous pouvez utiliser par exemple le site VroomVroom.
  • Le titulaire ne doit pas faire l’objet d’une suspension de son permis de conduire ou d’une interdiction de solliciter un permis de conduire.

Quelles épreuves du permis peuvent être prises en charge ?

Seul le permis de conduire de catégorie B est concerné et comprend : la préparation à l’épreuve du code de la route et celle du permis de conduire dans la limite de certaines heures (voir point suivant). Les permis A, BE, B1, C et D ne sont pas concernés par cette mesure.

Quelle prise en charge possible avec Uniformation ?

Lire la suite

Lancement du site web de France compétences

Sources : www.centre-inffo.fr

Créée par la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 (art.36) pour la liberté de choisir son avenir professionnel, France compétences, est une institution nationale publique chargée de la régulation et du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Pour informer ses publics sur ses missions et son actualité, un site web a été mis en ligne le 17 janvier 2019. Pour plus d’information, consultez le site : https://www.francecompetences.fr

Offre d’emploi de Cip

Seine et Marne Emploi Handicap recrute un(e) chargé(e) de mission maintien dans l’emploi.

Voir l’offre

offre d’emploi de Cip

SBC Insertion recrute un chargé d’insertion socio-professionnelle F/H

Voir l’offre

Rémunération des apprentis : publication du décret

Sources : https://reforme.centre-inffo.fr

Un décret du 28 décembre 2018 précise les modalités de rémunération des apprentis applicables aux contrats conclus à partir du 1er janvier 2019, en tirant notamment les conséquences du report à 29 ans de l’âge limite d’entrée en apprentissage.
Le salaire minimum perçu par l’apprenti pendant le contrat ou la période d’apprentissage est fixé comme suit :
Art. D6222-26 du Code du travail

Age de l’apprenti Salaire minimum perçu Année d’exécution du contrat
Pour les jeunes âgés de 16 à 17 ans 27 % du salaire minimum de croissance première année
39 % du salaire minimum de croissance deuxième année
55 % du salaire minimum de croissance troisième année
Pour les jeunes âgés de 18 à 20 ans 43 % du salaire minimum de croissance première année
51 % du salaire minimum de croissance deuxième année
67 % du salaire minimum de croissance troisième année
Pour les jeunes âgés de 21 an à 25 ans 53 % du salaire minimum de croissance ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé première année
61 % du salaire minimum de croissance ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé deuxième année
78 % du salaire minimum de croissance ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé troisième année
Pour les jeunes âgés de 26 ans et plus 100 % du salaire minimum de croissance ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé durée d’exécution du contrat d’apprentissage

Lorsqu’un apprenti conclut un nouveau contrat d’apprentissage avec le même employeur
Sa rémunération est au moins égale lire la suite

Ce qui change au 1er janvier 2019 : salaires, impôts, formation …

Sources : www.blog-emploi.com

Prélèvement à la source, Smic, RSA, prime d’activité, compte personnel de formation… Retrouvez une sélection des nouveautés qui attendent les Français à partir du 1er janvier 2019.

Prélèvement à la source
Plus que quelques jours avant sa mise en place, mais la France est-elle prête pour le prélèvement de l’impôt à la source ? À la veille du 1er janvier, les craintes semblent davantage se focaliser sur les enjeux psychologiques que sur le défi technique et administratif.

Les employés à domicile via Chèque emploi service universel (Cesu) et Pajeemploi (garde d’enfant, ménage, aide aux personnes âgées…), ne seront, quant à eux, pas concernés cette année par cette mesure.

Vous trouverez sur le site prelevementalasource.gouv.fr  : des guides, des questions vrai-faux, des vidéos, des cas pratiques (jeunes parents, futurs retraités, exploitants agricoles, jeune actif, salarié récemment augmenté, commercial dans une PME…), un abécédaire ou encore une foire aux questions, qui vous permettront de comprendre comment fonctionne le prélèvement à la source et de répondre à toutes vos questions.

Le Smic à 10,03 euros de l’heure brut

Contrairement à ce que pouvait laisser penser l’annonce phare de l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron lundi 10 décembre, le Smic n’augmentera pas de 100 euros. Il sera revalorisé d’environ 1,5 %, selon la règle de calcul automatique et passera à 10,03 euros de l’heure brut à compter du 1er janvier 2019, en hausse de 1,5 %. Le brut mensuel est donc relevé à 1 521,22 euros mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. Le smic horaire brut s’élevait en 2018 à 9,88 euros, et à 8,82 euros il y a dix ans, en 2009.

Bonification de la prime d’activité

À l’origine, le gouvernement prévoyait d’augmenter la prime d’activité de 20 euros par an, jusqu’en 2021. Soit une hausse de 80 euros sur l’ensemble du
Lire la suite

Meilleurs voeux 2019

Je vous souhaite une excellente année 2019  riche en épanouissement personnel et professionnel, partage et générosité!

ReseauCip enregistre plus d’1 500 000  pages consultées depuis fin juin 2012 date de sa création et compte  2700 abonnés aux publications.

En 2019, vous souhaitez partager des articles sur l’emploi et la formation, nous faire découvrir des outils, méthodes que vous utilisez dans vos accompagnements, communiquer sur votre quotidien de Cip ou de conseiller emploi, participer à la mise à jour des informations publiées sur ReseauCip :

Devenez contributeur du blog !
Adressez-moi votre contribution par le biais du formulaire de contact prévu à cet effet.
Après validation, elle sera publiée sur le blog !

Participez à la vie du blog :
– Commentez les billets, articles, postés par les contributeurs ou l’administrateur du blog
– Relayez  les billets sur les réseaux sociaux

ReseauCip est  un espace qui vous est dédié, n’hésitez pas à l’investir!

Stéphanie