Archives pour l'étiquette unedic

Les allocations d’assurance chômage sont revalorisées de 0,65 % à partir du 1er juillet 2017

Sources : www.unedic.org

Lors de sa réunion du 19 juin, le Conseil d’administration de l’Unédic a décidé à l’unanimité de revaloriser les allocations d’assurance chômage.
À partir du 1er juillet 2017, l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), l’allocation minimale pour les allocataires effectuant une formation sont revalorisés de 0,65%. Les salaires de référence, intégralement composés des rémunérations anciennes d’au moins 6 mois servant au calcul de l’allocation, sont également revalorisés de 0,65 %.

Cette revalorisation concerne près de 94% des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Assurance chômage au 1er juillet 2017, soit environ 2,5 millions de personnes.

Les allocations chômage sont également revalorisées à Mayotte, dans les mêmes proportions.

La revalorisation de l’allocation minimale et de la partie fixe s’applique à l’ensemble des allocataires concernés par ces paramètres dès le premier jour de leur revalorisation. L’augmentation des salaires de référence concerne les allocataires indemnisés sur la base de salaires anciens de plus de 6 mois, soit environ 800 000 personnes (près de 30 % des allocataires).

  • L’allocation minimale passe à 28,86€ par jour – au lieu de 28,67€ par jour actuellement.

Continue la lecture

Droits rechargeables : élargissement de l’accès au droit d’option

Sources : http://www.unedic.org

Pour prendre en compte les difficultés d’application, les négociateurs de la convention d’assurance chômage, réunis le 25 mars, ont convenu d’une solution pour les demandeurs d’emploi confrontés à une baisse substantielle de ressources suite à une reprise systématique d’anciens droits. Afin de tenir compte de ces situations, les conditions d’accès au droit d’option existant pour les anciens titulaires de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation seraient élargies. Il s’agit de préserver dans tous les cas l’intérêt d’une reprise d’emploi en cours d’indemnisation.

Soumis à des critères précis, ce droit d’option permet aux personnes concernées d’opter pour une nouvelle ouverture de droits, telle qu’elle aurait été calculée en l’absence de reliquat de droits. En exerçant l’option, ces personnes renoncent définitivement aux droits précédemment acquis non épuisés.

Environ 120 000 personnes par an pourraient accéder au droit d’option.

Cet élargissement doit faire l’objet d’avenants à la convention d’Assurance chômage. Ils sont en cours de signature par les partenaires sociaux.

Les critères d’accès au droit d’option sont étendus

À partir du 1er avril 2015, le droit d’option est ouvert au demandeur d’emploi qui remplit les conditions suivantes :