Le pitch, se présenter en quelques secondes

Source : www.poledocumentation.fr

pitch

Le pitch est aussi appelé Elevator Pitch. Imaginez que vous êtes dans l’ascenseur avec le recruteur pour le job de vos rêves. Il ne reste que quelques étages à descendre et c’est votre unique chance de vous adresser à cette personne : vous avez moins de deux minutes pour être percutant et ainsi attirer son attention sur votre expertise et votre projet professionnel…

 Point important : tout comme le CV et la lettre de motivation, le pitch doit être personnalisé pour être adapté à chaque situation. Il permet d’obtenir l’écoute de votre interlocuteur.

Erreur à ne pas commettre : réciter son CV de manière chronologique. Aïe ! C’est ennuyeux et ça fait perdre du temps.

Dans quelles situations utiliser votre pitch ?

  • En entretien d’embauche, notamment pour répondre à la question « présentez-vous, parlez-moi de vous »
  • Lors d’un entretien réseau ou d’un rendez-vous informel avec un parrain pour l’emploi par exemple
  • En introduction d’une discussion téléphonique

L’idée principale du pitch est de mettre l’accent sur vos points forts lors d’une introduction qui dure généralement entre 30 secondes et 2 minutes maximum.

Pour préparer votre pitch, rédigez-le d’abord puis apprenez-le par cœur pour vous l’approprier. Présentez-le ensuite devant une personne en la laissant vous interrompre, ce qui vous permettra d’être plus naturel et d’adapter votre discours en fonction de ses questions.

Rédaction du pitch :

  • Posez-vous les questions suivantes, à l’appui de votre CV et de votre parcours de formation…

Quel est mon cœur de compétence, mon projet professionnel ?

Par exemple, je suis spécialisé dans la mise en valeur d’une marque sur les réseaux sociaux et sur Internet. Mon métier consiste à manager les communautés d’amateurs de la marque, de répondre à leurs besoins et de leur proposer un contenu lié à l’actualité de la marque ainsi qu’à leurs demandes.

Quelles sont mes forces professionnelles ? mes expertises ou spécialisations ?

Par exemple, je dispose d’une spécialisation webmarketing.

Quelles sont les deux ou trois étapes marquantes de mon parcours (formation principale, expériences professionnelles, etc.) ?

Par exemple, j’ai validé une licence professionnelle en animation de communautés. J’ai étoffé mon expérience professionnelle d’un stage comme Assistant Community Manager dans l’entreprise LMN où j’ai pu mener une opération de promotion de la nouvelle page Facebook. J’ai ainsi généré 450 likes en deux mois.

Quelles sont les professionnels de mon réseau dont je peux citer le nom ? les ouvrages ou autres documents consultés que je peux mentionner car ils sont en lien avec le poste ou mon expertise ?

Par exemple, je suis actif sur les réseaux sociaux, mais je n’en délaisse pas moins mon réseau physique. Ainsi, lors d’un événement réseau, j’ai pu rencontrer Mr Community Manager qui m’a parlé de votre entreprise…

  • Une fois que vous aurez la liste des thèmes à aborder dans votre « elevator pitch », vous pourrez résumer en une phrase l’essence de votre identité professionnelle. Il s’agit du « chapeau », qui permet en quelques mots simples mais percutants de dresser votre portrait.

Par exemple, je suis Amélie Dubalcon, jeune diplômée d’une licence pro, j’ai pour objectif d’occuper un poste de community manager dans le secteur du social commerce.

  • Pour résumer, comme le conseille Yves Gautier dans sa vidéo « Parlez-moi de vous, se vendre en 2 minutes, exemple de présentation, simulation Assistante », vous pouvez donc commencer par annoncer votre poste (ou le poste que vous visez), parler rapidement de votre parcours de formation (et plus particulièrement celui en lien avec le poste), évoquer vos années d’expériences et les domaines d’activités ou un autre élément qui peut être important (pour l’exemple d’assistant de direction qu’évoque Yves Gautier, il cite notamment le nombre de salariés). Enfin, vous pourrez parler de votre spécialisation et finir par un petit plus (dans l’exemple d’Yves Gautier, une sensibilité commerciale du profil est mise en avant).

Comment terminer votre pitch ?

Si vous n’utilisez pas votre pitch dans le cadre d’un entretien d’embauche, mais plutôt lors d’un entretien réseau par exemple, il faut toujours penser à terminer votre conversation sur une ouverture :

–          Soit vers des questions sur le propre parcours de votre interlocuteur, ou encore sur des points communs (quelle a été votre dernière lecture sur tel sujet ?), dans le but de relancer la conversation.
–          Soit vers un « programme », annonçant la suite de vos échanges. « Je vous propose d’échanger nos cartes de visite pour reprendre rendez-vous à telle occasion ».

Article écrit par Adeline LORY 

Laisser un commentaire