Compte Personnel de Formation : quel impact sur Pôle emploi ?

Sources : .pole-emploi.org

Dans le cadre de la mise en place du Compte Personnel de Formation (CPF), les conseillers Pôle emploi seront en 1re ligne pour informer et orienter les demandeurs d’emploi. Quel sera donc leur rôle dans la mise en place de ce nouveau dispositif et l’impact sur leurs pratiques ? Rencontre avec Dominique Delaite, Directrice adjointe à la Direction de la Sécurisation des Parcours Professionnels à Pôle emploi.

Quelles sont les évolutions avec le Compte Personnel de la Formation (CPF) ?

Tout actif est amené à exercer différents métiers ou activités au cours de son parcours professionnel ce qui suppose une capacité à valoriser, développer ou recomposer ses compétences pour s’adapter en permanence aux évolutions des métiers et besoins des entreprises. Si, pour accompagner ces mobilités professionnelles, une étape avait bien été franchie avec la création du Droit Individuel à la Formation, la création du Compte Personnel Formation permet un meilleur accès à la formation pour l’ensemble des actifs, demandeurs d’emploi compris, puisqu’il s’agit d’un droit rattaché à la personne : il ne dépend plus de son statut ou de l’entreprise dans laquelle elle travaille ou a travaillé. Le projet de loi prévoit que chaque actif acquiert au fil de son expérience des heures de formation qu’il peut mobiliser tout au long de sa vie. Le dispositif répond ainsi mieux à la réalité et aux mutations du marché du travail.

Les mesures donnent-elles à Pôle emploi les moyens de former les demandeurs d’emploi qui en ont le plus besoin ?

Avec les nouvelles dispositions de la loi, les personnes autonomes pourront mobiliser leur compte personnel formation pour suivre une formation de leur choix figurant sur liste de formations éligibles. Ce renforcement de l’auto prescription permettra aux opérateurs, notamment à Pôle emploi, de se recentrer sur les publics qui en ont le plus besoin. En ce sens oui, ces mesures nous permettront d’aller au-devant des personnes les plus en difficulté, de les conseiller et de les accompagner pour leur donner un meilleur accès à la formation, en leur faisant bénéficier notamment d’un Conseil en Evolution Professionnelle.

Quel sera le rôle des conseillers ? Comment sont-ils préparés ?

Parce que Pôle emploi est en première ligne en tant que prescripteur de la formation et opérateur du Conseil en Evolution Professionnelle, les conseillers auront un rôle important de relais de l’information, de mise en œuvre de services en matière d’orientation professionnelle, d’élaboration de l’ingénierie des projets de formation (contenu et financement). Ainsi, le cœur de métier de conseiller sera progressivement renforcé sur l’accompagnement à la définition et à la mise en œuvre des projets professionnels pour les demandeurs d’emploi. Aussi, pour être prêts au 1er janvier 2015, nous avons démarré un plan de formation de l’ensemble des conseillers et des managers à l’Orientation Tout au Long de la Vie. En décembre 2013, un tiers des conseillers étaient formés, l’objectif est que tous le soient d’ici fin 2014.

5 réponses à “Compte Personnel de Formation : quel impact sur Pôle emploi ?

  1. Je pense que cette idée de compte est bénéfique pour les salariés et les de. Les employeurs sont de plus en plus exigeants sur les qualifications. Je suis conseillère et la formation j’adore donc j’ai hâte que cela se mette en place.

  2. Je citerais volontiers Jacques DELORS à l’origine de la loi fondatrice de 1971 sur la formation professionnelle qui déclarait 30 ans plus tard devant la Commission du Sénat qui s’interrogeait sur le fonctionnement en l’an 2000 de la formation professionnelle en France : « il n’y a plus de pilote dans l’avion ». Le rapport est toujours disponible sur le site du Sénat et il est particulièrement instructif et malheureusement toujours d’actualité. Ce sont les mêmes qui bénéficient des formations, le système est commandé par les entreprises, tout le monde n’y a pas accès, et le financement est devenu illisible sauf pour les seuls initiés . Voilà, grossièrement résumé les 250 pages du rapport que je vous invite à lire et à mettre en balance avec l’interview d’une responsable de Pôle Emploi citée plus haut.Est ce que cette nouvelle mesure apportera un début d’amélioration ? Attendons de voir . Par contre, je suis fort aise de constater que Pôle Emploi se concentre enfin sur le cœur du métier de conseiller en insertion professionnelle. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Bien le bonjour d’Alsace où les agences de l’ami Pol comme les surnomme affectueusement les DE autochtones ont mis longtemps à respecter les quotas TH (petite info en passant) et tous mes compliments à toutes celles et ceux qui font vivre ce site par leurs réflexions.
    cordialement,
    Yves

  3. Je vous remercie pour ce relai d’information et vous invite à visiter le site dédié au conseil-en-evolution-professionnelle.fr

    Vous pourrez directement y accéder en cliquant sur notre nom !

    Bon courage à toutes et à tous

  4. Actuellement le nombre d’heures de DIF est valorisé à 9.15 euros HT. Les formations coûtent beaucoup plus cher et c’est Pole Emploi qui choisit, ou pas, de financer le reste ou une partie du reste de la formation. Ce qui limite les formations auxquelles on peut prétendre.

    Avec le CPF, cela va-t-il fonctionner différemment?

  5. Chère Pascale,

    Le CPF devant être gérer par la Caisse des dépôts, un maximum d’acteurs cherchent à faire évoluer au mieux le DIF vers ce nouveau CPF.

    La règle des 9.15 pourrait donc peut-être évoluer mais il est important de rappeler que ce changement vise la responsabilisation individuelle : elle passera notamment par la présentation et la bonne argumentation du projet professionnel visé.

    Bon courage à toutes et à tous !

Laisser un commentaire