Archives pour la catégorie Divers

Meilleurs voeux 2019

Je vous souhaite une excellente année 2019  riche en épanouissement personnel et professionnel, partage et générosité!

ReseauCip enregistre plus d’1 500 000  pages consultées depuis fin juin 2012 date de sa création et compte  2700 abonnés aux publications.

En 2019, vous souhaitez partager des articles sur l’emploi et la formation, nous faire découvrir des outils, méthodes que vous utilisez dans vos accompagnements, communiquer sur votre quotidien de Cip ou de conseiller emploi, participer à la mise à jour des informations publiées sur ReseauCip :

Devenez contributeur du blog !
Adressez-moi votre contribution par le biais du formulaire de contact prévu à cet effet.
Après validation, elle sera publiée sur le blog !

Participez à la vie du blog :
– Commentez les billets, articles, postés par les contributeurs ou l’administrateur du blog
– Relayez  les billets sur les réseaux sociaux

ReseauCip est  un espace qui vous est dédié, n’hésitez pas à l’investir!

Stéphanie

Inscriptions à l’atelier « Aborder la découverte des métiers et des entretiens de recrutement à travers les jeux Cartométiers et Et Si »

Atelier complet!

📢 Si vous souhaitez participer à l’atelier organisé par Reseaucip et les Editions Qui Plus Est :  » Aborder la découverte des métiers et des entretiens de recrutement à travers les jeux Cartométiers et Et Si « , il reste encore quelques places.

Mardi 11 décembre de 9h à 12h30 Paris 15ème

Pour informations et inscriptions ▶ http://reseaucip.fr/

Qu’est-ce que le parcours emploi compétences (PEC) ?

Sources : www.service-public.fr

Depuis le 1er janvier 2018, les contrats aidés sont transformés en parcours emplois compétences (PEC) dans le but de faciliter l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Le parcours emplois compétences (PEC) est autorisé uniquement dans le secteur non-marchand (employeurs publics et associations).

Il s’applique dans le cadre des contrats uniques d’insertion – contrats d’accompagnement vers l’emploi (CUI-CAE).

Il doit être mis en place pour au moins 9 mois.

Il prévoit :

  • l’acquisition de compétences transférables qui répondent à des besoins du bassin d’emploi ou à d’autres métiers qui recrutent ;
  • un accompagnement ;
  • l’accès à la formation ;
  • et une aide financière aux employeurs sélectionnés pour leur capacité d’insertion (entre 30 % et 60 % du Smic brut selon la décision du préfet de région) Lire la suite

Compléments d’informations sur le PEC 

 

Lancement de la plateforme « diversifiezvostalents.com »

La plateforme de recrutement qui déniche les nouveaux talents issus de la diversité, www.diversifiezvostalents.com , vient d’être lancée en présence de Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, et de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé au Numérique, le 12 juin. Ce projet – qui vise à massifier et à accélérer la rencontre entre les candidats et les recruteurs potentiels – a été initié par l’association Mozaïk RH.
Lire la suite

La Région recrute!

La Région Île-de-France recrute dans les lycées !
Consultez toutes les offres d’emploi proposées dans les services régionaux et les lycées d’Île-de-France.

Voir les offres

 

Professionnels de l’insertion et de l’emploi, contribuez à la consultation en ligne du CESE sur l’orientation des jeunes!

Contribuez à la plateforme sur l’orientation des jeunes

Cette initiative s’inscrit dans le projet de réforme porté par le Président Patrick Bernasconi qui souhaite que le Conseil, assemblée de la société civile organisée, recueille l’expression citoyenne, la traduise dans ses travaux et la porte auprès des pouvoirs publics.
La première consultation à laquelle les internautes sont invité.e.s à participer est intitulée « Orientation des jeunes : quelles solutions ? ».

L’orientation des jeunes telle qu’elle est construite aujourd’hui est génératrice de stress. Les choix, souvent faits très tôt, permettent difficilement un retour en arrière et sont déterminants pour le reste de la vie professionnelle et personnelle. Ils engendrent une véritable pression chez les jeunes, mais aussi dans leur famille et leur environnement.

Comment lever cette pression ? Comment créer des conditions favorables pour que chacun.e puisse construire son avenir personnel et professionnel sereinement ?

Rendez-vous sur participez.lecese.fr pour faire vos propositions !
J’ai moi-même fait une proposition ici.
N’hésitez pas à voter et à y apporter vos propres arguments!

La consultation viendra nourrir le projet d’avis du CESE « L’orientation des jeunes », rapporté par Laure Delair (groupe des organisations étudiantes et mouvements de jeunesse) et Albert Ritzenthaler (groupe CFDT) et  qui sera soumis au vote de l’assemblée plénière du CESE le 11 avril prochain.

Les engagements du CESE :

  • Toutes les contributions seront lues et seront intégrées à une synthèse restituant la diversité des arguments.
  • Les 60 contributions les plus soutenues sur la plateforme (10 par thématique) recevront une réponse officielle et argumentée de la part des rapporteur.e.s.
  • Des événements seront organisés pendant la consultation afin de décliner en présentiel les débats en cours sur la plateforme.
  • Les 6 contributeur.rice.s à l’origine de contributions reprises par le CESE seront convié.e.s à les présenter en hémicylce le jour de la séance plénière le 11 avril (en présence du Président du CESE et de tous les conseillers). L’avis sera ensuite porté à la connaissance des acteur.rice.s publics.
  • Les rapporteur.e.s s’engagent à indiquer clairement dans l’avis les contributions issues de la consultation.

Les parcours emploi compétences vont remplacer les contrats aidés

Sources : http://www.gazette-sante-social.fr

Les contrats aidés, c’est fini. Place aux parcours emploi compétences ! Largement utilisés par les gouvernements successifs comme outils d’ajustement de l’emploi depuis les années 1980, les contrats aidés (des très anciens contrats emploi solidarité aux présents contrats uniques d’insertion) vont donc prendre un nouveau visage dès cette année. L’annonce en a été faite le 16 janvier par la ministre du Travail Muriel Pénicaud, elle-même peu favorable à ces dispositifs, à l’occasion de la diffusion du rapport « Donnons-nous les moyens de l’inclusion » qu’elle avait demandé au délégué général du Groupe SOS, Jean-Marc Borello.

À l’origine du rapport et de la refonte des contrats aidés, il y a eu l’été dernier, la levée de boucliers des associations et de l’économie sociale et solidaire contre la suppression inattendue de milliers d’emplois aidés pour les personnes durablement éloignées de l’emploi.

La réponse gouvernementale fut de confier une mission d’expertise à Jean-Marc Borello pour fixer un état des lieux et faire des propositions.

Une transformation radicale des contrats aidés

Le rapport fait la part belle faite aux employeurs associatifs. Les 200 000 parcours emploi compétences délivrés annuellement ne s’adressent plus qu’à eux (et aux collectivités locales) et plus du tout au secteur privé lucratif : croissance oblige !

100 millions d’euros (tirés du Plan d’investissement compétences) seront consacrés annuellement à soutenir les actions de formation et d’accompagnement des structures, 50 millions uniquement pour l’insertion par l’activité économique et 50 millions d’euros pour les autres parcours emploi compétences.

Mais les acteurs associatifs seront certainement attentifs à cette « transformation radicale des contrats aidés » annoncée par la ministre parce qu’elle renforce leurs liens de subordination aux pouvoirs publics, alors que les structures d’insertion ou d’accompagnement des chômeurs se sont largement construites dans des logiques d’expérimentation contre les réglementations existantes…

De l’employabilité à « l’employeurabilité »

En même temps que le rapport Borello, la ministre a en effet expédié une circulaire aux préfets de régions pour la mise en place rapide des parcours emploi compétences. « Cela signifie qu’il y aura une sélection des employeurs associatifs à même de mener les parcours d’accompagnement. Le préfet devra choisir les types de parcours les plus bénéfiques. À côté de l’employabilité, il doit
Lire la suite